peinture corps

Kit stratocaster Harley Benton : la peinture du corps

Share Button

Une nouvelle étape sur le kit stratocaster Harley Benton. Je vais vous montrer comment préparer le corps avant de réaliser la peinture.

Le peinture du corps est une étape très intéressante, car elle annonce la fin imminente du projet! Mais ne vous précipitez pas, il faut prendre son temps pour s’assurer la réussite des finitions.

Avant de commencer

Comme je l’ai décrit dans l’article de présentation du kit, un fondur est déjà appliqué et poncé. Il ne restera donc que la peinture et le vernis à réaliser. Je trouve cela dommage, car du coup vous ne pourrez pas faire une finition teintée, car le teinte ne rentrerait pas dans le bois.

J’ai choisi de réaliser une peinture nitrocellulose opaque vintage white en aérosol, achetée chez NorthWest Guitars.

La préparation du corps

Je réalise un léger ponçage au grain 240 sur une corne et sur une zone sur le bas du corps car je ne les trouve pas assez lisse.

Avec le recule, prenez le temps de renoncer la corps entièrement pour amélioré l’état de surface avant peinture.

Avant de commencer la peinture

Pour réaliser la peinture, lil faut être dans un endroit à l’abri du vent et de la poussière. Comme les peintures peuvent sentir assez fort, pour celle-ci je vais réaliser la peinture en extérieur.

J’ai vissé un tasseau en bois à la place du manche qui me servira de poignée pour tenir le corps pendant la peinture.

Un trou au bout de ce tasseau permet de pendre la corps avec un fil de fer pendant le séchage.

la peinture du corps

Avant de commencer la peinture, je place l’aérosol 2 minutes dans une casserole d’eau chaude du robinet. Ensuite, je commence à secouer l’aérosol pour que la bille à l’intérieur mélange le contenu. Il parait qu’ainsi, il est plus simple d’appliquer la peinture.

Enfin la peinture du corps!

Comme il y a déjà un fondur sur ce corps et qu’il est bien poncé donc bien régulier, je n’applique pas d’apret blanc sur le corps. L’apret aide à avoir ensuite une peinture bien lisse, et il joue aussi un rôle dans la couleur finale de la peinture.

Il faut réaliser de fines couches pour qu’il n’y ai pas de coulures, sinon ponçage assuré… Il est normal qu’aux premières couches, on voit encore le bois à travers la peinture. Le bois commencera à disparaitre au bout de 4 ou 5 couches, suivant la couleur que vous utilisez.

J’attends entre 10 à 15 minutes avant de faire la couche suivante. Encore une fois, ne repassez pas 2 fois au même endroit pendant le même couche, sinon la peinture va couler si la couche est trop chargée en épaisseur. Vous verrez qu’au bout de plusieurs couches, la peinture sera bien opaque.

Aussi, pas de problème de régularité avec les peintures nitrocellulose, car étant à base de solvant, lorsque vous faite une nouvelle couche, celle-ci va se mélanger avec les couches inférieures et se lisser d’elles mêmes. Le résultat est donc très bien.

Et les finitions?

Suivant le résultat, après avoir terminer l’aérosol (10 couches environ pour un aérosol de 400 ml), le corps devrait être entièrement couvert.

Si le touché n’est pas assez lisse, vous pouvez poncer au grain 600 et à l’eau pour enlever les défauts.

Enfin, vous pouvez ajouter du vernis nitrocellulosique (1 aérosol entier, c’est ce que je fais, soit encore une dizaine de couches). Cette couche va protéger la peinture, et continuer à améliorer l’état de surface de la finition.

Je ponce ensuite au 1500 et 2000 (à l’eau) pour terminer.

Enfin, je poli avec un tissu (vieux t-shirt) en utilisant 2 produits: d’abord un polish lustreur pour carrosserie de voiture, puis avec un shampoing lustrant pour carrosserie.

polish

Les étapes en vidéo

Etape 1: ponçage et couche de peinture

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *